blues_dimanche_soir

Voilà c’est dimanche soir, il fait gris-moche dehors, le week-end se termine, et vous commencez à penser à ce qui vous attend demain au bureau, à la fac…ou à la maison si vous vous retrouvez tout(e) seul(e) pendant que vos proches repartent travailler (ce qui n’est pas forcément plus drôle). Mais c’est décidé, le blues du dimanche soir ne passera pas par vous !
– Déjà, remémorez vous les moments sympas du week-end : une balade dehors, un film, un jeu avec les enfants, un bon dîner, une sieste particulièrement agréable…Ca vous a fait plaisir ? Tant mieux, savourez-le!
– Décidez de ne pas faire ce que vous vouliez/deviez faire ce week-end : il est trop tard maintenant, vous n’en avez plus le temps et de toute façon pas envie, alors basta : la réparation de la lampe ou le tri des vêtements trop petits, ce sera pour le week-end prochain. Et pas de culpabilité ! Si c’était vraiment fondamental, vous auriez trouvé le moyen de le faire, non ?
– Maintenant faites quelque chose qui vous fait plaisir, sans remords : si c’est de manger une pizza devant la télé, très bien, c’est facile à mettre en œuvre. Idem si c’est regarder un DVD, prendre un bain, glander dans le canapé en caressant le chat ou téléphoner à un(e) ami(e).

Et pour le prochain week-end… ?
Le vendredi soir, listez les deux ou trois (pas plus !) choses les plus importantes que vous voulez vraiment faire.
– Soyez réaliste. Lessiver puis repeindre intégralement en 2 jours les murs d’une pièce actuellement remplie de bazar que vous ne savez pas où stocker pendant ce temps, ce n’est pas réaliste. Trouver une solution pour vider la pièce, ça l’est déjà plus ;
– Choisissez des choses dont le résultat vous fera plaisir…et imaginez le plaisir que vous ressentirez lorsqu’elles seront faites (quel plaisir d’enfiler ce pantalon neuf dont l’ourlet est enfin fait !)
– Prévoyez des moments pour ne rien faire et de vous reposer : vous aurez la satisfaction de vous dire le dimanche soir que vous avez réussi à décompresser, et ça aussi c’est une chose à faire…

One thought on “Le blues du dimanche soir ne passera pas par moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *